Gabon: A quand le paiement de la dette intérieure ?

09-12-2015 08:57:37

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

Une première rencontre entre le nouveau comité interministériel d’audit et de certification de la dette intérieure de l’Etat et les entrepreneurs a eu lieu le lundi 7 décembre 2015 à la chambre de commerce du Gabon, à Libreville. Objectif : trouver rapidement des voies et moyens pour solder la dette de l’Etat vis-à-vis des entreprises locales. Celle-ci est estimée à près de 400 milliards FCFA.



‘’ Le comité interministériel d’audit et de certification de la dette intérieure a pour missions de certifier, vérifier, auditer, valider et consolider la dette intérieure de l’Etat. Il s’agit sur une période de 6 mois de mettre en place un processus permettant d’enregistrer les créances des opérateurs économiques, de vérifier le service fait et de faire un listing réel des entreprises, afin de procéder au paiement de la dette intérieure de l’État’’, a déclaré le président du comité, Andjoua Bongo Omdimba.

 

  Le nouveau comité composé des agents des départements ministériels des finances, de l’économie et du trésor public a annoncé la mise en place d’un guichet unique, en vue de procéder à l’enregistrement et à l’authentification des opérateurs économiques créanciers de l’État.

 

Les opérateurs économiques estiment que le délai de 6 mois annoncé par le comité interministériel d’audit et de certification de la dette intérieure de l’État, afin de procéder au paiement de la dette est trop long et qu’il s’agit tout simplement des « manœuvres dilatoires d’un État irresponsable et insolvable. »

 

« Le comité de traitement de la dette intérieure créé il y a quelques mois à l’effet de régler la dette des PME et entreprises locales n’a pas permis que nous rentrions dans nos droits. Aujourd’hui vous créez une structure similaire demandez six mois pour la même question. Nous ne comprenons rien dans cette démarche. Tout ce que nous désirons c’est d’être payés et maintenant » a déclaré M. Evouna , président du conseil gabonais du patronat.

 

Les débats étaient houleux. Les patrons d’entreprises sont pressés de percevoir leurs dus et disent attendre de l’État des actes concrets et non de nouvelles promesses. Les plus pessimistes estiment que les caisses de l’État sont vides en raison de la crise pétrolière. L’annonce de la mise en place d’un guichet unique pour le traitement de la dette intérieure apparait donc aux yeux de certains comme une simple stratégie publique, qui vise à « endormir les opérateurs économiques », masquant l’incapacité de la puissance publique à assumer actuellement ses devoirs vis-à-vis de ses créanciers.

 

 

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article