Airtel Africa et Facebook lancent Free Basic Services dans 17 pays africains

18-11-2015 21:31:26

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

Free Basic Services permettra d’accéder à des services de santé, d’éducation, d’emploi, de communication et du contenu local sans frais supplémentaires. Le lancement sur tous les marchés sera parachevé d’ici mars 2016.



Bharti Airtel Afrique, un des principaux fournisseurs de services de télécommunications présent dans 17 pays à travers l’Afrique, a annoncé aujourd’hui son partenariat avec Facebook, qui verra le lancement de Free Basics en Afrique.

 

Free Basics désigne un ensemble de sites Internet et de services de base destinés à initier les gens à l’Internet et à leur montrer comment ce service apporte de la valeur ajoutée à leur quotidien. Il inclut notamment de fournir de façon gratuite à des personnes au sein de pays en voie de développement des renseignements liés à la santé, à l’éducation et à la finance afin qu’elles puissent faire des choix éclairés et prendre des décisions destinées à améliorer leur quotidien.  

 

Au cours de la première phase, Free Basics sera lancé sur les réseaux Airtel du Nigeria, de la RDC, du Gabon et du Niger, suivis par d’autres marchés africains d’Airtel. Les clients équipés d’une connexion mobile Airtel pourront accéder à tous les services faisant partie de l’offre Free Basics sans payer de supplément pour les frais de données ou la location.

 

Alors qu’il commentait le récent partenariat conclu avec Facebook, Christian de Faria, DG et PDG d’Airtel Afrique a déclaré : « Grâce au réseau 3G le plus étendu d’Afrique, Airtel a été à l’avant-garde de la révolution des données en Afrique. Nous sommes conscients de capacité d’internet à changer la vie des communautés, et ce partenariat avec Facebook permettra à davantage de personnes d’accéder à l’univers Internet et de réduire la fracture numérique. »

Airtel Afrique travaillait déjà avec Facebook depuis 2014 pour améliorer l’accès à Internet à un coût abordable à travers le lancement de l’offre Free Basics en Zambie, au Kenya, au Malawi, au Ghana, aux Seychelles et au Rwanda. Grâce au lancement de l’offre Free Basics, ces marchés auront également désormais accès à davantage de services gratuits ainsi qu’à la plateforme Free Basics. 

 

Chris Daniels, Vice-président d’Internet.org s’exprime lui aussi quant au lancement et déclare : « Nous sommes ravis de poursuivre notre partenariat avec Airtel et de connecter davantage de personnes au monde numérique. Plus d’un milliard de personnes ont aujourd’hui accès aux services de base gratuits d’Internet.org à travers l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine. Notre ambition est d’aider les populations africaines à accéder à des services de base pertinents leur permettant d’améliorer leur quotidien et à contribuer à une plus grande adoption du canal Internet. »

 

« Je suis particulièrement heureux de constater que la plateforme encourage les développeurs à créer des contenus locaux qui facilitent l’accès des clients aux services dans une langue qu’ils maîtrisent et qui les gardent connectés » a ajouté M. Daniels. 

 

Les clients d’Airtel qui utilisent actuellement l’application et le site Internet mobile pourront continuer à utiliser l’application Android, qui s’appellera toutefois désormais Free Basics by Facebook sur Google Play. S’agissant de la version Internet mobile, qui assurera la redirection de l’utilisateur de l’ancienne URL, elle pourra consultée à l’adresse suivante : FreeBasics.com.

 

Source : APO

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article