Emprisonnement de Serge Maurice Mabiala : les avocats de la défense réclament la libération de leur client

03-10-2015 09:02:43

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

Les avocats de l’ancien ministre de la fonction publique, Serge Maurice Mabiala en détention prévention depuis près de deux semaines, ont réclamé le 2 octobre la libération de leur client, lors d’un point presse à Libreville. Ils ont également mis en cause la procédure d’arrestation de M. Mabiala.    

 



M. Mabiala aurait personnellement recouvré la somme de 1,987 milliards de FCFA dans le cadre d’un redressement judiciaire, à l’époque où il était Directeur de la Direction des Grandes entreprises, un démembrement de la Direction générale des impôts dédié aux entreprises dont le chiffre d’affaires moyen est de 1,5 milliard de FCFA.

 

« La somme sus indiquée aurait été encaissée sans avis de mise en recouvrement et ce en violation des dispositions du code général des impôts y relatives », expliquait il y a plus de deux semaines le Procureur de la République.

 

« Plus grave (…) les chèques émis par le contribuable ont été libellé au nom du receveur des impôts mais curieusement encaissés (…) par sieur Mabiala Serge Maurice contre quittance qui aurait été signée et délivrée par ses soins et grâce à un quittancier informatique conçu spécialement par l’intéressé pour des encaissements non déclarés », enfonce le Procureur qui ne cite pas l’entreprise ayant fait l’objet du redressement judiciaire.

 

Le 2 octobre 2015, les avocats de Serge Maurice Mabiala sont montés au créneau pour dénoncer des  irrégularités dans la procédure d’arrestation et de détention préventive de leur client. Parmi celles-ci il y a entre autres « la rétention abusive, l’absence de plainte, le défaut de qualité du directeur général des impôts à agir en justice, le refus par la justice gabonaise d’enquêter auprès des banques aux fins de la vérification de la destination des sommes supposées volées, la non implication de la cour des comptes et de la commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite dans l’enquête préliminaires et le refus d’auditionner les entreprises redevables de la TVA ».

 

Les avocats de la défense ont dénoncé également le fait que  l’arrestation de leur client  a été faite en violation des principes de droit, notamment le principe de la présomption d’innocence  et le caractère secret de l’enquête préliminaire et de l’instruction. ‘’Nous sommes prêts à en découdre avec le ministère public tant dans les procédures que dans le fond de l’affaire’’, a déclaré Maitre Moubeyi Moubeya, l’un des avocats de la défense.  Les hommes de droits estiment que Serge Maurice Mabiala est tout simplement victime d’un procès politique.

 

Serge Maurice Mabiala, a occupé tour à tour les fonctions d’inspecteur général des impôts, de directeur général des grandes entreprises à la direction général des impôts, de conseiller spécial et de directeur de cabinet adjoint du président de la république, puis ministre de la fonction publique de 2010 à octobre 2014. Sur le plan politique, il est membre du bureau politique du parti démocratique gabonais depuis de longues années.

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article