Burundi : l’opposant Patrice Gahungu abattu à Bujumbura

08-09-2015 19:31:36

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

L’opposant Patrice Gahungu, porte-parole de l’Union pour la paix et la démocratie (UPD), a été assassiné par balles lundi soir, à Bujumbura, alors qu’il rentrait chez lui.



La situation va de mal en pis au Burundi. L’opposant Patrice Gahungu, porte-parole de l’Union pour la paix et la démocratie (UPD), a été abattu par balles lundi soir à Bujumbura, la capitale burundaise, alors qu’il rentrait chez lui. Il a été assassiné par des hommes armés encore non identifié.Les tueurs utilisent visiblement les mêmes procédés depuis que les assassinats de responsables politiques se sont multipliés, suite à réélection à un troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza. En moins de deux mois en effet, il s’agit du quatrième assassinat ciblé d’un membre de l’opposition au Burundi.

L’épouse de Patrice Gahungu, Clémence Nsabiyimbona, qui s’est adressée à la presse locale, a affirmé que son mari « recevait depuis peu des menaces à travers des appels anonymes. Il se savait poursuivi et disait qu’il pourrait bientôt mourir », précisant qu’aucun objet n’a été dérobé dans la voiture. Pour de nombreux responsables de l’opposition, le pouvoir serait derrière cet assassinat pour faire taire tous les opposants qui ont osé contester sa légitimité au pouvoir. L’UPD, parti de Patrice Gahungu, s’était également vivement mobilisé lors de la contestation contre le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza.

Le Burundi est plongé dans la violence depuis avril dernier lorsque le Président Pierre Nkurunziza a annoncé son intention de se présenter pour un troisième mandat. Le pays avait alors connu une vague de manifestations à l’encontre du chef de l’Etat. Ce dernier a même échappé à un coup d’Etat avant finalement de remporter à nouveau l’élection présidentielle en grande partie boycotté par les partis d’oppositions. Depuis le climat dans le pays est toujours aussi tendu.

A l’international, la situation du Burundi inquiète. De nombreux observateurs craignent que le pays replonge dans une meurtrière guerre civile. Washington ainsi que l’ONU qui suivent la situation de très près ont effectué des appels au calme à de nombreuses reprises. En vain.

 

 

Avec Afrik.com 

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article