Afrique Centrale : le taux de croissance économique inférieur au taux démographique

01-12-2008 18:29:36

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

Gabon-Culture

Libreville, (Gabon-Culture)-Les femmes parlementaires de l’Afrique Centrale réunies à Libreville les 25 et 26 novembre derniers à l’occasion de la 9e session de la Conférence du réseau des femmes parlementaires de la sous- région, sont parvenues au terme de leurs travaux à la conclusion selon laquelle  le taux de croissance économique dans cette sous-région du continent avance de façon arithmétique, alors que le taux démographique progresse de manière exponentielle.



Selon les femmes parlementaires, la population de l’Afrique Centrale augmente à un rythme incroyable. Pourtant constatent-elles, les indicateurs économiques sont au rouge dans la plupart des pays. Cette situation est à l’origine de  ’’la paupérisation des masses et mérite des solutions rapides de la part des gouvernements, notamment la mise en œuvre des politiques économiques favorables au relèvement du taux de croissance économique’’.   Pour ces élues africaines, le relèvement du taux de croissance économique en Afrique Centrale permettra de générer des ressources, qui faciliteront la réalisation des projets à caractère social, afin de mieux lutter contre la pauvreté et la précarité auxquelles sont soumises les populations, notamment les femmes.  C’est pourquoi la Présidente en exercice du réseau des femmes parlementaires de l’Afrique Centrale (REFAC), Florence I. Kombila a dénoncé les discriminations et les servitudes dont sont encore victimes les femmes dans cette partie de l’Afrique.   Quant à Magda Meyer, responsable politique du REFAC à l’AWEPA, elle a vertement condamné les auteurs des violences sexuelles faites aux femmes très souvent à l’origine de l’augmentation du taux de prévalence du VIH-sida chez la gente féminine.  Aussi, tournant le regard vers l’avenir, les femmes parlementaires souhaitent-elles l’avènement d’une société prospère,  plus juste et équitable où les pauvres pourront avoir accès aux soins de santé primaire et où les femmes ne mourront plus à la  suite d’un accouchement.   Cet avenir est possible, indiquent les parlementaires africaines, d’autant plus que l’Afrique possède des potentialités économiques capables de favoriser le développement durable. ’’ Mais cet avenir se fera sans doute avec les femmes’’, selon Guy Nzouba Ndama, Président de l’Assemblée Nationale gabonaise qui, à l’occasion de la cérémonie de clôture de cette 9e session de la Conférence du REFPA, a affirmé que ’’la richesse en Afrique centrale aura le visage de la femme’’.

[- Auteur: "Gabon-Culture" | - Source: "Gabon-Culture" | - Photo source: "Gabon-Culture"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article