Cameroun/Algérie : Près de 50 millions de FCFA pour la famille du joueur Albert Ebossé tué en Algérie

26-08-2014 21:39:04

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI Les réactions pleuvent après la mort du footballeur camerounais Albert Ebossé, tué en plein exercice de son activité professionnelle par certains supporters de son équipe Jeunesse Sportive de Kabylie. Son club JSK s’engage à verser à qui de droit les salaires du défunt.

Mafoude Kerbadji, président de la ligue algérienne de football, a qualifié cet acte de crime et de barbarie. Il reconnait que l’Algérie a perdu un grand joueur et espère que les coupables seront punis.

Le ministre de l’intérieur de l’Algérie a ordonné l’ouverture d’une enquête afin que les responsables s’expliquent et que des sanctions soient prises à l’encontre de ceux-là.

Les responsables de la Fédération algérienne de football réunis jusqu’à tard la nuit dernière, ont décidé que la famille du joueur Ebossé sera indemnisée. Cette famille recevra une somme de 100.000 dollars, environ 50 millions de FCFA. En plus, la famille recevra chaque mois, les salaires de l’attaquant camerounais jusqu’à expiration de son contrat avec la Jeunesse Sportive de Kabylie. Albert Ebossé qui venait d’entamer sa seconde saison sportive avec la JSK, laisse une fiancée et un enfant.

La Fédération algérienne de football a aussi décidé de suspendre tous les matches des compétitions de football jusqu’à nouvel avis.

Albert Ebossé, meilleur buteur en titre de la Ligue 1 en Algérie, a trouvé la mort samedi dernier après un match du Championnat qui a opposé son équipe Jeunesse Sportive Kabylie à Ums Alger. Match perdu par la JSK sur le score d’un but contre deux. L’attaquant camerounais d’environ 25 ans a inscrit l’unique but de son équipe. Les supporters mécontents de cette défaite, ont lancé des projectifs depuis des tribunes. Des armes blanches qui ont blessé à la tête Albert Ebossé. ce dernier a rendu l’âme peu de temps après dans un centre hospitalier.

Source : www.cameroon-info.net

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article