Gabon : féminisation du sida

22-12-2013 17:37:03

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

Libreville (OI) - Au Gabon, le nombre de femmes atteintes du VIH est plus du double de celui des hommes, selon une enquête réalisée en 2012.



L’enquête démographique et de santé réalisée en 2012 et récemment publiée montre que le taux de prévalence au VIH chez les femmes est de l’ordre de 5,8%, soit deux fois et demie supérieur à celui des hommes qui est de 2,2%.  La féminisation du VIH est donc très poussée au Gabon. Qu’elles peuvent être les arguments qui expliquent cette situation ?

D’abord il y la forte propension des Gabonais à multiplier des conquêtes amoureuses, l’infidélité étant la chose la mieux partagée chez les hommes, notamment ceux qui ont ‘’la chance’’ d’avoir un travail bien rémunéré. Par ricochet un homme atteint du VIH peut distribuer la maladie à plusieurs femmes.

Deuxièmement la paresse des jeunes dames et l’amour de la facilité. Lesquels entrainent notamment les femmes dans une sorte de prostitution masquée au sein des couples et au véritable commerce du sexe dans la rue et les maisons de joie. Toutes choses qui expliquent la forte prévalence du VIH chez les femmes. Une enquête démographique, par catégorie sociale, montrerait évidemment que les femmes actives et ayant réussi à s’insérer dans le tissu économique sont moins touchées par la pandémie du sida. Les plus vulnérables et explosées, et à terme atteintes du VIH, sont celles qui sont au chômage et qui utilisent le sexe comme outil de combat contre la misère et moyen de survie. Le sexe serait donc l’arme fatale de la femme, face à la misère. Mais c’est malheureusement une arme très peu efficace, puisque son utilisation relève d’un comportement suicidaire et contreproductif.

Troisièmement et enfin, très peu de femmes savent utiliser le préservatif féminin, lequel  devrait leur donner plus d’autonomie en matière de protection. La décision d’user du préservatif au cours du rapport sexuel revient donc naturellement aux hommes dont certains se sachant malades n’hésitent pas à transmettre volontairement le virus du sida à leurs multiples partenaires malgré la pénalisation de cet acte par le législateur gabonais. Il y a quelques mois, un chauffeur de taxi à Franceville,  conscient de sa séropositivité a partagé sans état d’âme le VIH à une soixante de jeunes dames, rappelle-on.

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article