Gabon : don des kits scolaires aux enfants défavorisés

28-09-2013 10:08:15

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

Libreville, (Ogooueinfos.com) – Le président de la Croix Rouge Gabonaise, Guy Patrick Obiang, a procédé  vendredi à Libreville, à la remise des kits scolaires aux enfants des familles défavorisées du premier arrondissement de la capitale gabonaise.



La remise des fournitures scolaires a débuté au site de la paroisse Notre Dame de la Miséricorde de  l’église catholique, au quartier Alibandeng, avant de se poursuivre dans d’autres quartiers, notamment  Kalikack,  Haut de Gue-Gué, Derrière la Prison et à l’école publique de l’ENS A.

 

La distribution des kits scolaires doit se poursuivre à partir de lundi dans la commune d’Owendo. Après ce sera l’étape de l’intérieur du pays. L’objectif est d’offrir 5 000 kits scolaires aux enfants issus des familles économiquement faibles et sélectionnés dans les neuf provinces du Gabon.

  

 «Notre objectif est d’aider les enfants en difficulté pour cette rentrée des classes. Il s’agit notamment des enfants dont les parents n’arrivent pas à acheter les fournitures scolaires. C’est un apport que nous apportons aux apprenants, avec le soutien de notre président d’honneur, Sylvia Bongo Ondimba »,  a déclaré lé président de la Croix Rouge  Gabonaise, Guy Patrick Obiang.

 

 « Je suis très content d’avoir reçu mon trousseau scolaire. Et je merci les responsables de la Croix Rouge Gabonaise, pour cette initiative louable ». a déclaré un jeune apprenant.

 

Selon une étude réalisée au Gabon par MATARI en 2011, 6,66%  des élèves du primaire connaissent l’échec scolaire en raison de l’insuffisance de matériel pédagogique. La pauvreté des ménages  constitue de facto, un facteur prépondérant de vulnérabilité, notamment pour la scolarisation des enfants. D’où l’appel lancé par le président de la Croix Rouge  Gabonaise à ses partenaires, pour que plus de ressources financières et matérielles soient mobilisées, afin de pérenniser de projets de soutien aux familles pauvres, en ce qui concerne la scolarisation de leurs enfants.

 

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article