Les anges gardiens : mythe ou réalité ?

01-12-2008 17:52:31

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

Gabon-Culture

Libreville, (Gabon-Culture)- Pour décrypter cette question, notre équipe de rédaction est allée à la rencontre d’un africaniste et bwitiste émérite, maître Atomo Ribenga qui a accepté de creuser cette  problématique afin d’édifier nos nombreux lecteurs.



Gabon-Culture : maître Atomo Ribenga, croyez-vous à l’existence des anges gardiens ? Atomo Ribenga ; j’affirme par expérience que les anges gardiens existent. Ce n’est pas pour moi une question de foi ou de savoir livresque. Tous les bwitistes savent par expérience que le contact avec la hiérarchie angélique est possible et s’établit plus facilement au cours de l’initiation.   Gabon-Culture : nous voulons bien accepter votre assertion, mais pouvez-vous nous dire le but et la finalité de ce contact avec la hiérarchie angélique ? Atomo Ribenga : Ils nous guident en nous révélant des connaissances  d’une importance capitale pour notre évolution. Ils sont soucieux de nous voir grandir et développer nos facultés divines. Ils sont plus proches des êtres engagés sur le chemin de la révolution intérieure et dans ce sens, la Bible a raison d’affirmer que « ceux qui ont le cœur pur verront Dieu ». Plus on travaille pour le bien de l’humanité, plus on bénéficie de leur soutien.   Gabon-Culture ; peut-on encore parler du libre-arbitre si l’humanité est toujours guidée par la main invisible des êtres célestes ? Atomo Ribenga : les êtres célestes montrent le chemin. Ils conseillent leurs élèves mais n’obligent personne. Ils nous donnent les connaissances qui nous permettent de comprendre toute chose mais, c’est à nous d’appliquer selon notre volonté et les impératifs de notre survie les enseignements reçus. Si l’homme n’est pas encore parfait c’est justement parce qu’il jouit d’une liberté certaine.   Gabon-Culture ; chacun possède-t-il son ange gardien ? Atomo Ribenga ; non. Les êtres de lumière ne s’attachent pas. Ils vont là où le service les appelle et les plus évolués évitent même de se faire connaître. Ils rendent service dans l’anonymat et disparaissent. Comme disent les philosophes, le rôle des guides est occasionnel et il appartient à chaque étudiant à l’école de la vie de faire son propre chemin et d’allumer sa propre lumière. Il faut faire des analogies pour comprendre la vie. Quand on est petit, on a des maîtres et des parents pour nous guider. On fait confiance à leurs expériences mais devenu adulte, on s’affranchit de la tutelle des enseignants et on se fait sa propre opinion de la vie. Alors on est guidé par sa propre expérience et la voix de la conscience qui est le maître en soi.   Gabon-Culture ; votre dernier mot Atomo Ribenga : je souhaite que les africains arrêtent de se faire interpréter les textes sacrés. Que chaque africain allume sa propre lumière et que seul le Dieu qui est  au cœur de chaque être soit le guide et le directeur de conscience des hommes. Les religions des livres comme le catholicisme ou le protestantisme détiennent leur part de vérité mais, le continent africain demeure la mère des sciences. Une véritable foi comme disait Paul dans les Evangiles doit être éclairée par le bon sens.  

[- Auteur: "Gabon-Culture" | - Source: "Gabon-Culture" | - Photo source: "Gabon-Culture"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article