Décès du jeune Gaël Moundounga : le gouvernement fait la lumière

10-01-2012 22:08:27

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

Gaboneco.comLibreville (OI) – Selon les témoignages des habitants du quartier Akébé-Plaine, le jeune Gaël Moundounga, qui prenait tranquillement sa bière dans un snack bar a été tué ‘’innocemment’’ par les forces de l’ordre, alors qu’il tentait de fuir les militaires enragés. Selon le ministère de la défense nationale, le jeune homme de 22 ans serait mort au cours d’une vive altercation avec les éléments du 1er régiment parachutiste gabonais. Lire le communiqué du gouvernement.

Communiqué du ministère de la défense nationale Suite à l’accident regrettable intervenu dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 janvier 2012 à 2 heures du matin au quartier Akébé-Plaine, entre une patrouille du 1er régiment parachutiste gabonais et un groupe d’individus, au cours duquel un compatriote a trouvé la mort, le ministère de la défense nationale tient à apporter les précisions sur les faits. 

Dans le cadre de la sécurisation de la coupe d’Afrique des nations 2012, que le Gabon co-organise avec la république sœur de la Guinée Equatoriale, les forces armées gabonaises ont reçu pour missions d’appuyer l’action des forces de première catégorie (gendarmerie nationale et forces de police nationale), avant, pendant et après ce grand événement sportif. 

Comme nous le savons tous, la sécurité constitue un des facteurs déterminants de la réussite de cette compétition internationale. C’est dans ce contexte que le 1er régiment parachutiste gabonais a reçu l’ordre d’effectuer des missions de patrouille dans les quartiers où de nombreux cas d’insécurité sont enregistrés au quotidien. 

En effet, plusieurs quartiers de notre cité sont devenus depuis un certain temps des zones de non-droit où règnent assassinats, viols, braquages, etc. Ces actes de grand banditisme maintes fois relayés par les médias nationaux, ne sauraient laisser indifférentes les forces de défense et de  sécurité. D’ailleurs à ce sujet, l’Union en a fait la ‘’Une’’ de son numéro 10 822, du mardi 3 janvier 2012, attirant ainsi, une fois de plus, l’attention des plus hautes autorités de l’Etat. 

Concernant les conditions du décès de ce compatriote, il  est à préciser que celui-ci est intervenu  après une interpellation par les militaires, d’un groupe d’individus échaudés devant un snack bar situé au niveau du marché d’Akébé-Plaine, vers 2 heures du matin. Les militaires, pris violement à partie par lesdits individus, dont la victime qui les menaçait à l’aide d’une arme blanche, ont riposté en faisant usage de la force. 

Après cet incident, les éléments de la patrouille ont été mis aux arrêts pour nécessités d’enquêtes. 

Le ministère de la défense nationale qui déplore cet incident malheureux, présente à la famille du disparu ses sincères condoléances et rassure, par ailleurs l’opinion nationale que l’enquête en cours se poursuivra en toute impartialité. Le ministère de la défense nationale appelle encore une fois au civisme des populations, pour un strict respect des règles et lois de la république, et à une bonne collaboration avec l’ensemble des forces de défense et de sécurité pendant les opérations de contrôle et où de patrouille. P.O. le secrétaire général adjoint 2

Dominique Guy Noël Nguieno

Photo : Gaboneco.com   

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article